On va mettre quelque chose au clair. Malgré tout ce que je vais pouvoir écrire dans cet article, je sais aussi prendre du recul et reconnaître à quel point je suis chanceuse et privilégiée d’avoir eu la chance de faire ce voyage avec deux personnes que j’aime plus que tout au monde, ma maman et ma fille! Sérieusement, on a ri plus qu’on a respiré. J’espère sincèrement qu’Eva va se souvenir de ce 7 jours passé au paradis (…et aux toilettes :/).

 

Vous avez été tellement nombreux à m’écrire et à me poser des questions sur ce voyage au Ocean Casa Del Mar à Santa Maria. On avait choisi Cuba pour quelques raisons assez simples: vols directs, plages incroyables. Mais on savait très bien que Cuba était Cuba…c’est pourquoi on a opté pour un 5 étoiles (même les sites ne s’entendent pas sur le nombre d’étoiles…tant qu’à moi, il n’en mériterait pas bcp….). Dans les reviews qu’on avait pris le temps de lire, il n’était pas rare de voir « jamais bien mangé de même à Cuba ». Aussi, on nous avait appris qu’à Cuba, quand le resort a moins de 5 ans, il appartient encore aux « propriétaires » du projet, car après, c’est l’état qui rachète et c’est habituellement à ce moment que ça commence à dégénérer. Le nôtre avait 3 ans. On lui en donnait 8 facile. Mais quand même, tout ça nous avait bien mis en confiance qu’on s’en allait vivre le rêve à 3.

Première erreur, nos heures de vol. On a quitté Montréal à 4h pm. Jusque là ça allait. 4h de vol, 8h on atterrit excitées comme 12 à Cuba. Sur le site internet, ça disait 1h20 d’autobus pour se rendre au resort. Rajoute un orage électrique, de la pluie, 3 resorts avant le nôtre, c’est plus 3h d’autobus qu’il faut que tu t’attendes à faire. Toujours est-il qu’on est arrivé au resort vers les 11h45, la tête dans le cul complètement avec une poulette mi mourante qui n’avait pas soupé encore. L’accueil. Quel accueil? Un cocktail, un sourire? Pas eu ça. Je pense qu’on a été chanceuse, on a eu droit à un mini bus pour nous rendre à notre chambre avec nos (quelques) bagages. Mais là on avait faim.

 

Et ça été un des problèmes toute la foutu semaine. T’a faim? T’a 4 choix: hamburger, pizza, pannini (pas pannini pentoute) ou frites. 1 casse croute ouvert 24h pour tout le resort. Un petit store pour aller t’acheter des trucs? Impossible, y’a pas ça. Pas de pharmacie, bien mieux d’y avoir pensé à tes Tums avant de partir. Jamais vu ça, je suis la seule?

Aussi, en arrivant à notre chambre, frigidaire vide. VIDE. Pas d’eau, pas de bière. Yé minuit, on a faim et soif, un peu envie de se récurer les dents. On va au seul maudit casse-croute ouvert, faut le supplier à genoux pour nous donner une bouteille d’eau (pense qu’avoir un enfant a joué en notre faveur, merci eva). Ça part drôlement.

On retourne a notre chambre et prenons état de la dite chambre. Je vous résume ça bien vite: tout nous reste dans les mains. Les poignées sont toutes chambranlantes. L’air climatisé dégouline, y’a du pipi plein notre siège de toilette et il faut être à deux pour ouvrir la porte-patio. Moyen debuzz. Le frigidaire? Vide. VIDE seigneur. Même pas d’eau! Point positif, le reste de la chambre et bien propre, la douche est parfaite et les lits confortables.

Le lendemain, on découvre le buffet, à côté du lobby. Je ne pensais pas qu’un simple petit pot de yogourt pouvait générer chez certaines personnes autant d’animosité. Les gens hurlent et se ruent quand les pauvres serveurs ramènent un plateau de yogourt pour regarnir le buffet. Sorry Eva, pas de yogourt cette semaine. Pas de bananes non plus, on en a eu une seule journée. On ignorait notre chance cette jounée là. Mais des frites, du « bacon », tout ce qui se fait de frit ça y’ennnn a. Peut pas les blâmer, les gens semblaient aimer ça. Doit être moi le problème….Ah oui, ils m’ont aussi dit que si je voulais du ketchup pour les ESTI de frites justement je devais aller le chercher moi même à l’autre bout du resort au casse croute….toi, tu viens de perdre la raison pourquoi j’allais te donner du pourboire.

Ma meilleure idée

Le soir, il y avait 2 restos d’ouverts. Tu devais te ruer à 5h45 pour aller réserver mais jamais on a manqué de place. On a juste bien vite compris qu’on allait pas s’obtiner sur les mots avec eux. Salade grecque, attends toi à quelques feuilles de salade, 2 tomates rondes coupées et une tranche de american cheese. Miam ma salade grecque. (c’était quand même bon… MAIS PAS GRECQUE).

 

Beach time. LA PLAGE. OMG. Le méga highlight de Cuba. Ok, t’a un estomac de fer et tu t’en fou d’une chambre disfonctionnelle et de ne pas boire d’eau pendant 7 jours, va à Cuba, tu vas tripper. La plage était parfaite, immaculée. Du beau sable blanc, de l’eau turquoise chaude comme jamais. On a littéralement passé des heures dans l’eau, c’était juste parfait. Pas beaucoup d’animation, excellent pour nous, de la place en masse sur la plage, on y a vécu les plus beaux moments de notre voyage.

 

 

Mais là, Eva et moi on a commencé à avoir mal au ventre. Et ça ne nous a pas lâché malheureusement de tout le voyage. Moi, je me gère. Mais la poulette, je trouve ça moins le fun. J’avais pensé amener tous les médicaments pour la grande, mais rien pour ça, mon erreur. Clairement, je l’ai regretté. Y’a une journée où on feelait vraiment la déshydratation (pc qu’il a fallu vendre notre âme à chaque foutu jour pour avoir de l’eau) et là j’ai moins trippé. Merci mamie d’avoir amené des électrolytes. Alors on a poursuivi le voyage au riz blanc et aux frites (sans ketchup, évidement). Vraiment le fun pour un enfant qui voit tout le monde se faire des bols qui dépassent l’entendement de crème glacée quand tu ne peux rien manger…

C’est à ce moment que notre toilette de la chambre #2  a brisé. Ça arrive. On appelle, ils viennent réparer (à la vitesse cubaine, si vous voyez ce que je veux dire). Ca re-brise, dans la même journée. Je vous ai dit qu’on était malades??!! Et l’air climatisé coule toujours, flaque par terre. Là on n’a plus d’eau à boire, on est 2/3 à ce moment malades (pc que ma mère va l’être aussi mais plus tard), fait 2 chambres que l’on fait et tout brise, zéroooo service, y’a des gens fous au buffet (et ils ont loadé le resort le w-e, donc des line up de minimum 1h pour avoir des pâtes ou n’importe quoi de pas dans le buffet), aucun casse croûte intéressant…on veut partir. Là là.

On tombe finalement sur le gars de Sunwing et on lui explique le tout. On lui demande le prochain vol, on en a notre voyage (heyhey). Il nous informe que c’est 500$ par personne (WHAT)…ok, pas de problème, on veut s’en aller. Il voit que l’on est sérieuse et nous prend alors au sérieux. Ils nous ont offert de changer de resort, ou de nous mettre premium à celui qu’on est, ce que nous avons décidé d’essayer. Sans blague, ça a grandement aidé. Y’a un resto privé, ou c’est vraiment meilleur, une section privée sur la plage, pas plus d’eau mais ils se démènent un peu plus pour t’en trouver et no more buffet pour le déjeuner, le même resto privé. Juste pour ça ça valait le coup de refaire nos valises une 3e fois. On a passé tous nos repas possibles des 3 derniers jours dans ce resto. Bien parfait (quoi que continué a être malade pareil :/ ). On nous a donné une 3e chambre , fonctionnelle cette fois, mais aucun internet ne s’y rendait. Bon, j’imagine qu’il faut choisir entre des poignées qui tiennent ou Internet.

 

Alors voilà, je ne vous dit pas de ne pas y aller, le resort est esthétiquement vraiment beau, la plage est incroyable. Si manger des frites toute la semaine, boire des jus sucrés à la place de l’eau vous va, et bien vous aurez réellement une semaine de rêve. Ah oui, on avait choisi ce resort aussi pour son kids club. On a empêché Eva de se baigner dans la piscine pour enfant de peur qu’elle attrape des parasites *aucune exagération* et de jouer dans les modules tellement ils étaient tout croches. Je voulais aussi vous informer que je suis repartie avec le Zika, c’est évident au nombre de piqures que j’ai eu durant ma semaine, même avec les meilleurs anti-moustiques….Eva pourrait aussi vous parler de l’évacuation durant un de ses spectacles, on a pensé mourrir intoxiqué au Diesel, ce qu’ils shoot pour avoir moins de moustiques.

Piscine pour enfants :/

Cuba si? Nooooooo :p

Processed with VSCO with a4 preset