TMTV_20160429_SHAKE_001

Je vous en ai comme glissé un mot l’autre jour en vous laissant à plat de même, sans trop d’infos…pas correct ça! Je remédie 😉

TVTM_20160225_LOOK3_018

Je ne sais pas pour vous mesdames, mais j’ai toujours un (MÉGA) regain de motivation quand mai arrive. Les hormones? Le beau temps? La saison des bikinis qui approche? (OU TOUT ÇA ENSEMBLE!), peut importe, j’ai une envie folle de courrir ma vie et de m’entraîner en espérant revoir ces petits amis muscles abdominaux somnolents (c’est un peu superficiel comme statement mais je m’assume, il faut bien se trouver une motivation à l’entraînement :P).

Je ne suis pas quelqu’un qui mange beaucoup, je mange des petits repas mais je mange plusieurs fois dans une journée. Ainsi, je garde mon système actif sans jamais le surcharger (et j’aime juste trop collationner, on va se le dire). Je ne sais pas si je vous en avais parlé aussi mais j’ai depuis quelques mois retiré (pas à 100 % encore) la volaille de mon alimentation. Pas par goût, parce que j’adore le poulet, mais par principe. J’ai plein d’alternative végés qui me comblent totalement, bien que je ne sois pas végétarienne. Je mange du poisson et des produits laitiers, qui sont d’ailleurs une de mes sources importantes de protéines.

Par hasard, au même moment où j’ai décidé de ne plus manger de volaille, j’ai été approchée pour tester un nouveau produit, alors pas encore sur le marché. Le « fermented Greek yogurt proteins+ » est vraiment arrivé au bon moment dans ma vie. Mais honnêtement, les protéines et moi, ça jamais été l’amour fou…mal de ventre, gonflement, gaz (qui sentaient la pivoine, évidemment 😛 ) disons que je n’ai jamais vu le fond d’un pot de protéines. Je partais donc vraiment sceptique, mais ouverte. Mon idée vient enfin de changer. Des protéines, il nous en faut au même titre qu’il nous faut des glucides (sucres) ou des lipides (gras), mais beaucoup moins que l’on en pense. Un shake avec 40 grammes de protéines, c’est bien beau et vendeur, mais ça donne eee rien. Le corps n’en absorbera pas la moitié, c’est trop lui demander.

Ça fait plusieurs fois qu’on me demande des trucs d’alimentation, de vous faire part de mes « routines » alimentaires. Difficile parce que je n’ai rien de fixe. Une chose dont je peux vous parler, c’est que je complète mon alimentation avec des jus (légumes et fruits), des smoothies et avec des shakes de protéines de yogourt grec (depuis peu). Dans une portion, j’obtiens 25 grammes de protéine fermentées (donc plus faciles à absorber ET à digérer) provenant de lait issu de vaches nourries au pâturage en Californie. Une protéine fermentée, en plus, favorise la santé digestive , l’augmentation des bonnes bactéries intestinales et elles préparent l’intestin à l’absorption de d’autres ingrédients. Faque en plus d’être bonne dedans la bouche (à la vanille), elles prennent soin de notre dedans…so great!

Je les aime surtout parce qu’elles viennent totalement combler la faim de mi-après midi ou d’après-gym qui se pointe tous les jours et qu’au lieu de manger de la chnoute (genre un croissant comme je les aime tant), et bien je rajoute à mon smoothie habituel 2 scoops, je passe ça dans mon Magic Bullet, ça goûte le ciel et je suis bonne jusqu’au prochain repas. En passant, une protéine qui fait des grumeaux ou que tu sens le grain en buvant, c’est non, et ça ne m’est pas arrivé avec ma protéine de yogourt.

Je ne suis pas experte en la matière, mais j’avais tout de même envie de vous le faire découvrir. Si vous voulez plus d’infos (vraiment bien vulgarisées), cliquez sur le lien ICI et vous trouverez réponses à toutes vos questions et pour les visuels (hello!), il y a même un petit vidéo et des recettes pour pimper vos shakes 😛 Parlant de recette, je vous parle de ma préférée avec la protéine de yogourt grec la prochaine fois! ♥

Voici le lien aussi pour les points de vente ! en magasin ou en ligne 🙂

TMTV_20160429_SHAKE_008