WE MADE IT!

CR

CRgoodone
Voyager léger…#not Toute une vie dans 6 valises, ciao bye!

Je vous écrit, maintenant arrivée, assise dans le plus ouvert des salons que j’ai vu de ma vie, avec 2-3 bébites sur mon clavier et mon écran (rien d’énervant, la normalité ici), mais aussi avec le son des singes, des oiseaux et des vagues. Y’a pire. 😉

DSC_1770_Fotor
La Casa

On est donc arrivés (…damn oui qu’on est arrivés!). Mettons que ça commencé ruff….un peu. Voyager, c’est apprendre à dealer avec le lâcher prise. #struggle. Comme par exemple, le jour de notre départ, nous sommes restés « pris » dans l’avion au sol 3 heures de temps pour déglaçage…nous avions une escale de 2 heures….faites le calcul : on a manqué notre vol. Heureusement, nous avons facilement pu transférer nos billets sur le prochain vol en arrivant….fiou! (je nous imaginais déjà dormir dans l’aéroport du Panama…pas un beau moment!)  Donc je résume : 3 heures au sol + 5h30 de vol…plus 2 heures d’escale au Panama (ou on avait changé notre heure alors qu’il ne le fallait pas….on a re-failli manquer notre 2e vol!) + 1 heure de vol + trouver la voiture de location….pas de voiture de location qui était supposé nous attendre à l’aéroport. Changement de plan, appeler l’hôtel pour qu’ils viennent nous chercher, rendu 20h00 le soir et Chach cumule pour cette grosse journée commencée à 4h30 du matin un gros 20 minutes de power nap  avant d’atterrir….#mauvaissensdutiming).

Avant le décollage
Avant le décollage
CR2
…après 8h30 dans l’avion (Chach a du gros fun avec sa nouvelle BFF)

 

CR3
Power nap…en atterissant!

21h00: y’avait pu un bruit dans la chambre, 3 corps morts évanouis. Dormir est si bon!

Le lendemain, on a enfin pu prendre une première vraie bouffée d’air du Costa Rica. San José, où ns étions, est une ville en altitude, plus en centre du Costa et dans les montagnes…donc beaucoup de vent. C’est pas ça qui allait casser notre fun d’être en nouvelle terre (pour moi et Chacha, Dave ayant visité 3 fois déjà le Costa). Location de voiture (toujours 800x plus compliqué que prévu) terminée, on s’enligne pour traverser ce chaud pays pour se rendre sur la côté Est, soit à Cocles. Je vous ai dit comment Eva a été formidable de la 1ere minute jusqu’à l’arrivée? Belle leçon de résilience. Loin de ses jouets, de sa routine, dans un climat 100% humide, sur nos genoux ou attachée à son siège d’auto, on ne l’a pas entendu chialer qu’une seule fois…de quoi t’enlever solidement l’envie de te plaindre. Merci pour la belle leçon de vie.

CR4

CR5
Dormir dans la fourche de Toudou…c’est aussi ça, les vacances ;\

La route a été formidable. Longue, difficile au début (YA PAS DE CR&&?%&* DE NOM DE RUE ICI! essayez dont de suivre une carte dans ce temps là…quand y’a plus de GPS à louer…!) Traverser la jungle en voiture: chek! Une route, étroite, circulation a 2 sens, des cliffs, des montagnes, ben des gros camions, des nuages d’humidité, des animaux sur le bords des rues, traverser des petits villages où tu réalises que ton quotidien est loin de celui de bien des gens, c’était merveilleux. Mais c’était rien encore jusqu’à ce qu’on arrive à Cocles.

CR7
4 heures de ces magnifiques paysages
CR6
Resto de bord de jungle…(ahah), et oui, j’ai osé y manger!
CR8
…et c’était TELLEMENT BON! Le tilapia, les haricots noirs et la salade de « patates » (…je n’en suis tjrs pas certaine), miam encore svp!

A.Y.O.Y.E. Pogner de quoi, se sentir loin de la maison mais si bien dès la minute où tu y entres. Quand tu loues une maison, c’est un peu un guess. Tu te fies aux photos, aux commentaires, tu regardes les cartes, ce qu’il y a autour et tu pries. AHAH. Des fois tu tombes bien, des fois non. Mais là, LÀ, right on! Je vous joint quelques photos, notre maison est splendide, je pourrais y vivre toute une vie (…et j’y pense! ) J’avais ben (BEN!) peur des scorpions, des serpents, des araignées énormes, car on nous avait mis en garde que c’était possible d’en croiser là où il y a de l’humidité. Nada so far. Aucune bibite réellement le soir, des dizaines de petits lézards et salamandres un peu partout (mais complètement inoffensifs…si j’en ai pas peur, vous êtes ok 🙂 ) Juste des beaux arbres, gigantesques, une végétation colorée et luxuriante, une humidité tellement importante que tu démissionnes de tes beaux cheveux (moi, j’avais amené mon fer à friser….#erreurdedébutante), une plage de sable fin et une mer chaude comme je n’en avais jamais croisé encore. Nous sommes sur un petit nuage de bonheur, nous savourons chaque seconde pendant que le Québec, semble-t-il, se recouvre de neige… je vais m’arrêter là! AHAH! Sans blague, on a travaillé mauditement fort pour ce voyage, on n’avait pris aucune vacances depuis plus d’un an pour se payer cette gâterie, on a bien calculé, magasiné, économisé. Maintenant qu’on y est, ce n’est pas parfait tout le temps (y’a comme un peu trop de fourmis dans notre maison….voir BCP trop mais qqn est sur le dossier), la température n’est pas certaine, mais on s’est bien parlé avant de partir et on s’est juré de juste lâcher prise. De juste enjoyer notre immense chance de pouvoir voir le monde et de le faire découvrir à notre grande fille de 2 ans maintenant. On trippe, et j’espère sincèrement pas vous faire suer avec mes photos et mes textes, mais plutôt vous transmettre cette envie et ce fun là qu’on a ma famille et moi de vivre des aventures et de découvrir ce qui se passe ailleurs sur la planète.

Petite rue de Cocles
Petite rue de Cocles

Le rythme est beaucoup plus lent ici, le soleil se couche et se lève très tôt (en plus de l’heure de décalage), on se couche donc pas ben ben tard! On a du soleil à tous les jours mais il pleut beaucoup, et quand il pleut, il pleut. Faire sécher qqch, pense y même pas. Tu te fais vite à l’idée que les cheveux grichous et les dessous de brassière humides seront présents à temps plein ici. Le coût de la vie est relativement aussi, pas moi cher qu’au Québec en tk. Tout pratiquement se passe en Colones, l’argent locale. Il y a des Supermercados, 3 qu’on a découvert à présent et des petits vendeurs locaux. On retrouve bcp de produits populaires (genre des Goldfish, des Tostitos, yessss), mais très peu de fruits et légumes à ma si grande surprise et déception. Samedi matin, il y aura le marché bio qui sera ouvert, on y sera à la première heure et on ns a dit qu’on y ferait nos plus beaux achats. Avez-vous déjà vu ça une fille ben énervée d’acheter de la salade?? 😉  Bien hâte à samedi, parce que mon melon à 10$ du supermercado, je le trouve un peu moins bon (vrai prix: 3000 colones ce que donne environ 10$).

Bon, enough technologies, je vous reparle bientôt! C’est très difficile de transférer les photos et de les mettre sur les articles, je ne sais pas pourquoi, alors je ne posterai peut-être pas aussi souvent que je ne le pensais….mais je garderai mon FB et mon Insta bien en vie! 🙂 N’hésitez pas si vous avez des questions, c’est le temps 🙂 ♥

 

Breakfast with a view
Breakfast with a view
CR11
NOTRE plage 😉
Les vagues sont vrmt énormes et très fortes, l'eau méga chaude et le sable le plus beau que je n'ai jamais vu
Les vagues sont vrmt énormes et très fortes, l’eau méga chaude et le sable le plus beau que je n’ai jamais vu
King of the Castle
King of the Castle

 

CR21
Le petit chemin privé de notre maison à la plage, où il est possible de se faire piquer 22 fois en y passant et admirer les magnifiques fourmis rouges transporter des feuilles 8x plus grosses qu’elles…#mothernature

 

CR19
Nos programmes du jour: construire des châteaux et regarder ton petit dos et ton petit cou parfaits <3
CR15
Oui, ce livre est vraiment bon (et une coche de plus lu dans un hamac)
IMG_3970
Faque finalement, ça aurait l’air que le mois de janvier n’est pas le meilleur pour visiter la côte est du Costa Rica côté température…pas ça qu’on avait lu sur les zinternets nous autres la…mais heureusement, il fait soleil un peu quand même à tous les jours (clairement pas ce matin là…) Peu importe, j’enjoy chaque seconde de plage 😉