Noël Noël Noël.

Le Highlight du mois de décembre…mois le plus éreintant de l’année. Détrompez-vous, je suis une fan de Noël, vraiment. Pas une fan genre je porte des chandails de renne et je bois que des cafés à la canne de bonbon, mais plus du genre c’est drôle une chanson de Michael Bublé en cuisinant. En fait, comme dans tout dans la vie, j’aime l’équilibre. J’aime ce qui est juste, droit, à l’ordre, ce qui est balancé. Je deal ben BEN mal avec les extrêmes. Rationnelle on dit?

Donc oui, les gens over the top me gossent. Je ne suis pas une Grinch (quoi que ce soit mon film de Noël préféré avec Le Lutin), mais prends un petit break si on ne voit plus ta brique de maison tellement t’a de lumières dessus. Ce que je pense réellement? En fait, je crois que cette attitude « over the top » est une solution à la déprime saisonnière. On sort du mois gris de novembre et on jouit en voyant toutes les lumières de Noël allumées partout décembre venu. C’est vrai que c’est beau, encore plus quand tu les regardes avec un enfant! Ils ont le don de te ramener aux petits plaisirs de la vie. Si Noël pouvait se résumer à ça. Mais bon, en même temps, si ta maison rivalise avec celle des Grinswolth et que ça t’évite les prozac, ben go!

Moi, le magasinage en ligne a changé ma vie. Je suis blogueuse vous me direz, je ne fais que ça magasiner. Première erreur, je ne fais pas que ça. Ça c’est réglé. Deuxième erreur, justement, si je ne fais que ça, j’en ai mon voyage d’être dans les magasins. Ça aussi c’est dit. Troisièmement, quand je magasine pour le blog, j’y vais la semaine en plein jour et y’a PAS UN CHAT dans les centres commerciaux, mis à part quelques groupes d’ainés qui jasent des étoiles (j’suis présentement dans un café assise à côté d’aînés qui jasent des étoiles…mes sources sont réelles) ou des mamans-poussettes. Le seul rush est dans la salle d’allaitement. Sauf pendant le mois de décembre. Le 1er de ce mois sonne une petite cloche, celle du départ du magasinage. Oh well, il n’y a donc pas grand chance qu’on se date au centre d’achat ce mois-ci.

Le magasinage en ligne est une véritable bénédiction. Premièrement, t’a tout le temps de magasiner. Une rationnelle ça magasine, ça compare, ça lit les reviews (j’me décourage) et un jour ça commande. La beauté de la chose c’est que c’est livré à ta porte. Pas d’heure à tourner en rond dans le parking (t’es sur les nerfs avant même d’être entré dans le centre d’achats). Pas de gens qui ne comprennent pas le sens des allées où l’on circule (OUI YA UN SENS, à droite tu avances à gauche tu reviens, notez ça), pas de système de carte à appeler parce qu’ils ont tout bloqué dû à trop d’achats en une même journée dans trop de magasins différents. Pas le line up, pas de marathon dans une cabine pour tout essayer dans un temps record afin de ne pas ralentir la population de la ville qui attend derrière toi, pas d’excès de sudation parce que faire un marathon avec des bottes et un manteau d’hiver ça te génère quelques excès de transpiration.

Non. Cette année, encore plus que jamais avec un petit bébé de 6 mois dans les bras, je me suis fait un cadeau (me suis pas coûtée trop cher). Je me suis évité tout ça, et tu sais quoi, je vis le rêve. En direct de mon sofa, le sapin allumé, ma tisane à la camomille à la main (mais quel âge j’ai), j’ai fait le tour des internets. J’ai tout trouvé. Je répète pour être certaine que vous m’ayez lu. J’ai tout trouvé. Les cadeaux de mamans, ceux du Père Noël aux enfants (fallait quand même respecter la liste envoyée au Père Noël), ceux de l’amoureux. J’ai même trouvé mon cadeau 😀 Donc pas vrai que je ne me suis pas coûtée cher…mais le niveau de bonheur que j’ai atteint à commander tout ça en direct de chez moi en valait tous les dollars dépensés.

J’me relis et j’ai carrément l’air du Grinch, mais c’est pas ça. Noël me tue d’une certaine façon mais je le trouve fantastique d’un autre angle. Moi aussi je le trouve gris et plate le mois de novembre, pour une fille d’été je les trouve rough les premiers -2 degrés (qui feels like -1000). Je trouve ça beau moi aussi les lumières de Noël sur les maisons (…juste les blanches, pas celles multi par ex. Ma limite). Je le trouve meilleur le chocolat chaud avec ma poulette moi aussi quand y’a un sapin de Noël en background, et les biscuits que l’on dépose pour le Père Noël que j’ai le droit de manger quand les enfants sont couchés me rend heureuse. J’pense juste qu’il faut s’écouter dans tout ça et se ramener aux gens et à soi (s’écouter) pour être certain d’en profiter pleinement. Si en plus t’a la chance d’avoir ceux que t’aime près de toi pendant ce mois complètement débile d’excès de tout, ben je suis bien convaincue que tu devrais passer au travers et peut-être même y prendre plaisir…un peu ;P